Hier soir, j’ai participé avec beaucoup de plaisir à la cérémonie de remise du Prix IDDEA 2017. Ce prix original et novateur, lancé en 2012 par la Jeune chambre internationale de Genève et soutenu par la Ville de Genève depuis sa création, vise à encourager dans notre canton la création d’entreprises répondant aux principes du développement durable. Année après année, il met en avant des projets de grande qualité, dans des domaines aussi divers que le recyclage et la récupération, la mobilité douce, la production artisanale et locale ou encore l’alimentation durable. Des projets à la fois créateurs d’emplois et de sens, qui rappellent l’immense potentiel d’innovation et d’action de notre région dans le domaine de l’entrepreneuriat social.

La force du Prix IDDEA réside dans son positionnement unique : durant six mois, les 16 participant-e-s sélectionné-e-s en avril dernier ont en effet bénéficé d’un accompagnement spécifique, dispensé par plusieurs acteurs économiques de la région. Ils ont ainsi pu confronter leurs plans d’affaire à la réalité, les affiner, délimiter le champ des possibles,  se poser  les bonnes questions. Hier soir, chacun-e des 16 participant-e-s est arrivé au terme de l’aventure avec des propositions d’entreprise durable viables et très concrètes.

Pour la Ville de Genève, le soutien au Prix IDDEA s’inscrit dans la continuité de la politique qu’elle met en œuvre en matière de promotion économique. En effet, depuis plusieurs années, la commune entend promouvoir une économie locale, diversifiée, durable et innovante, capable de générer des emplois de qualité. Dans ce cadre, elle soutient l’éclosion d’entreprises sociales et solidaires, de commerces et de services de proximité, de PME ayant des pratiques durables et, plus généralement, de projets répondant aux besoins des habitantes et habitants. C’est dans ce cadre aussi que la Ville de Genève a mis en place en 2016 un programme d’encouragement à l’innovation sociétale, destiné à soutenir financièrement des projets novateurs, durables et d’utilité publique (G’Innove).

Je l’ai souvent écrit dans ces pages, je le répète : face aux immenses défis qui nous attendent (notamment en matière démographique, climatique, économique et de cohésion sociale), la transition vers un développement durable n’est pas seulement possible, elle est le seul projet de société envisageable pour le 21ème siècle. Dans ce cadre, il est indispensable de miser aujourd’hui sur l’innovation ; car c’est n’est qu’en étant inventifs, audacieux, créatifs que nous pourrons définir des solutions aux problèmes actuels et provoquer un véritable changement de paradigme.

Hier soir, les différents projets primés avaient tous cela en commun : une volonté de faire différemment, de faire mieux, d’être bien sûr performants au niveau économique, créateurs de richesse, mais aussi de respecter l’environnement et de mettre au centre l’humain. Une belle soirée donc, qui ouvre de réelles perspectives pour le développement de notre canton.

Pour plus d’infos : http://www.prix-iddea.ch/

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,