Du 6 au 12 mars, la Ville de Genève propose au public genevois une Semaine de l’égalité intitulée «Ne nous libérez pas, on s’en charge ! Un voyage à travers l’égalité, le genre et les féminismes dans le monde ». Entre ateliers pour les classes, conférences, spectacles, projections de films, tables-rondes et rencontres avec des auteur-e-s , des militant-e-s et des expert-e-s des questions de genre, cet événement est une invitation à découvrir les mobilisations pour l’égalité et les droits des femmes à travers le monde, à se décentrer et à remettre en question ses préjugés sur le genre, la diversité et l’altérité.  

Dans le contexte actuel, il est essentiel, de pouvoir disposer d’espaces de discussion, de réflexion, de remise en question comme ceux proposés tout au long de cette Semaine. En effet, si des progrès ont certes été réalisés ces dernières années en matière d’égalité entres les femmes et les hommes, la lutte contre les discriminations de genre reste indispensable et les efforts ne doivent être relâchés sous peine de voir des droits acquis reculer brutalement. Il suffit de citer la dépénalisation des violences domestiques en Russie, les attaques sur le droit à l’avortement en Pologne, le contexte politique aux Etats-Unis ou encore les restrictions budgétaires qui mettent à mal les politiques sociales et de lutte contre les discriminations un peu partout en Europe, pour se rappeler que le contexte global actuel n’est favorable ni aux femmes, ni aux personnes LGBTIQ, ni d’ailleurs à d’autres groupes discriminés.

Il est donc important de rester vigilant-e, de continuer à travailler à tous les niveaux, localement et globalement, d’enrichir nos pratiques et nos manières d’agir contre les discriminations, notamment en tenant compte de l’articulation des différentes formes de discriminations, et de s’engager avec conviction et énergie pour une société véritablement égalitaire.

La Semaine de l’égalité 2017 s’inscrit dans cette démarche. Elle permet d’écouter, de se délester de ses préjugés, d’apprendre des expériences des un-e-s et des autres et de s’inspirer des multiples formes d’engagement qui existent, ici et ailleurs.

Cet événement est le fruit de l’engagement et de la collaboration entre la Ville de Genève et ses partenaires : Amnesty international, Bloom and Boom, la Marche mondiale des femmes, la Fédération genevoise de coopération, le FIFDH, le Service égalité et l’Institut des Etudes genre de l’Université de Genève ainsi que le Centre genre de l’Institut de hautes études internationales et du développement. Je les remercie très chaleureusement pour leur participation à ce projet, ainsi que tous et toutes les intervenant-e-s, auteur-e-s, militant-e-s, artistes, chercheurs ou chercheuses impliqué-e-s dans les divers moments de la Semaine.

Ce soir, à 19h00, une table-ronde est organisée à la Bibliothèque de la Cité sur le thème «Féminismes d’ici et d’ailleurs: regards sur la diversité des luttes pour l’égalité». Une occasion de questionner les points de convergences et de divergences entre les différents courants et les différentes formes d’engagement, ainsi que sur les manières de se rassembler et de porter des revendications sur la scène politique, tant au niveau international que local. J’espère vous y voir nombreuses et nombreux!

Pour plus d’informations : http://www.ville-ge.ch/egalite/index.html

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , , ,