Le constat est sans appel ; révoltant. Pour celles et ceux qui cherchent un travail, porter un patronyme à consonance étrangère, avoir la peau un peu plus foncée que la mienne ou avoir obtenu un diplôme dans un autre pays constituent de véritables obstacles. A Genève, comme dans le reste de la Suisse, le marché de l’emploi demeure ainsi la sphère sociale dans laquelle s’observent de la manière la plus prégnante des discriminations. Avec des conséquences socio-économiques graves pour les personnes concernées.

Pour dénoncer les mécanismes d’exclusion et d’intolérance à l’œuvre, la Ville de Genève a décidé, en partenariat avec le canton, de placer la Semaine d’actions contre le racisme 2017 sous le thème des discriminations au travail. Un événement qui fait écho aux engagements plus larges de la commune, qui travaille tout au long de l’année pour promouvoir et défendre la diversité sur le territoire municipal.

Depuis hier et jusqu’à dimanche, de nombreuses activités sont proposées. Il y a bien sûr des tables-rondes et des rencontres avec des expert-e-s. Mais aussi des projections et des ateliers pour les plus jeunes, des lectures, des spectacles, des improvisations. Et puis, parce la lutte contre les discriminations nous concerne toutes et tous, la journée de dimanche sera plus particulièrement participative et offrira la possibilité à toutes les personnes intéressées de réfléchir à des solutions, de partager des expériences et des idées, de formuler des pistes d’action pour l’avenir. Une belle occasion de construire ensemble une société ouverte, riche de ses différences et de sa pluralité.

Le programme complet de cette semaine d’action peut être consulté ici. Allez y faire un tour, cela en vaut vraiment la peine.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,