Des habitant-e-s qui vendent leur vaisselle et leurs tapis, des odeurs alléchantes de plats venus des quatre coins du monde, des concerts de jazz ou de musiques africaines, des stands de maquillage pour les enfants et des milliers de personnes qui flânent et se rencontrent : vous êtes au cœur d’une manifestation de la ville est à vous ! Lancées en Ville de Genève en 2004, ces manifestations participatives et conviviales permettent aux habitant-e-s de la commune de se réapproprier l’espace public. Le temps d’un week-end, les Genevois-es créent l’animation dans leurs rues et deviennent les acteur-trice-s d’un événement qui se veut à contre-courant du modèle dominant.

Année après année, la ville est à vous s’est imposée comme un rendez-vous incontournable et attire une population toujours plus nombreuse : en 2015, plus de 22’200 personnes ont activement participé à l’une ou l’autre des 11 manifestations (comme organisateur-trice-s, bénévoles ou en proposant un stand), tandis que 236’000 chineur-euse-s et spectateur-trice-s s’y sont retrouvé-e-s.

Mais aujourd’hui, le succès de cette manifestation est tel qu’il est devenu un véritable défi en termes d’organisation. En effet, comment concilier fête de quartier et ouverture à un public toujours plus nombreux? Comment maintenir la convivialité et l’ambiance familiale dans des manifestations qui attirent des milliers de personnes? Comment garantir la sécurité et le respect des conditions de participation alors qu’il est difficile de mobiliser les bénévoles nécessaires au bon déroulement des fêtes? A ces questions, essentielles, s’ajoutent celle du financement. Car aujourd’hui, les ressources financières ne permettant plus de répondre aux demandes croissantes des nouveaux comités d’habitant-e-s qui souhaitent organiser une fête de rue.

Après 12 années d’existence, la ville est à vous doit donc se réinventer, redéfinir son mode d’organisation et de fonctionnement, s’interroger sur ses finalités et ses ambitions. Pour mener cette réflexion, mon département a mandaté le Laboratoire de sociologie urbaine de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. L’ADN de cet événement étant la participation de tous et toutes, la réflexion est conduite en concertation avec l’ensemble des partenaires de la ville est à vous: les comités de quartier organisateurs, les différents services de la Ville ainsi que les départements de l’Etat impliqués. Un travail de fond donc, qui s’achèvera à l’automne 2016.

En attendant les conclusions de ce travail, l’année 2016 sera une année de transition : les manifestations seront plus petites, moins de rues seront fermées à la circulation et toutes ne disposeront pas de vide-grenier. A la place, des animations ludiques et culturelles seront proposées.

Parfois, il vaut la peine de prendre un peu de recul, de faire une pause, pour ne pas perdre des yeux ses objectifs ; et pour revenir encore plus fort. Cela n’empêche pas la Ville est à vous de continuer à vivre : elle vous donne d’ailleurs rendez-vous dès ce week-end dans le quartier de Saint-Gervais.

Pour consulter le programme complet de l’édition 2016 : http://www.ville-ge.ch/lavilleestavous/

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , ,