Comme chaque année, le début (théorique…) du printemps coïncide avec le délicat exercice de la déclaration d’impôts. Ce n’est pas le moment préféré des Genevois-es, qui sont nombreuses et nombreux à pester contre cette formalité administrative et les contributions financières qui en découlent. Cette perception négative de l’impôt est souvent renforcée par l’impression que l’argent public est dilapidé, mal géré, mal dépensé. Qu’il ne s’agit en fait de rien d’autre que d’une ponction arbitraire et regrettable sur son revenu.

Face à ce désamour, il est essentiel d’apporter des réponses claires et d’offrir à la population une information transparente. C’est dans cette optique que mon département travaille sur la question des contributions fiscales depuis 2014, en éditant notamment une brochure intitulée « Vos impôts, un investissement citoyen ». L’objectif de cette publication annuelle est d’expliquer comment la Ville de Genève utilise les deniers publics, quelles sont ses priorités, mais également quelles sont les retombées concrètes de l’impôt sur la qualité de vie de chacun-e. Eh oui, car malgré tout ce qu’on lui reproche,  l’impôt a du bon ! C’est grâce à lui que la population genevoise peut bénéficier d’une offre sportive variée, de magnifiques parcs, de nombreuses manifestations populaires ou encore d’activités pour les jeunes et les seniors. Bref, de prestations publiques essentielles au bien-être de toutes et de tous.

L’édition 2016 de cette brochure est prévue pour le début de l’été. En attendant, j’ai décidé de publier régulièrement de courts billets sur cette thématique sur mon blog et/ou sur facebook.

Rendez-vous donc très bientôt !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , ,