Genève est une ville singulière : avec des ressortissant-e-s de près de 190 nationalités, elle accueille chaque année environ 20’000 nouvelles personnes sur son territoire. Aujourd’hui, 48% de la population est ainsi de nationalité étrangère. Cette identité pluriculturelle est depuis toujours la force de notre cité, qui s’est construite avec et grâce à la diversité de ses habitant-e-s.

La Ville de Genève attache une importance toute particulière à la défense de la diversité. Pour le Conseil administratif, il est en effet essentiel que Genève reste une ville ouverte et respectueuse, dans laquelle tous les habitant-e-s se sentent chez eux et participent à la cohésion sociale, au devenir commun. Cela fait donc déjà quelques temps que la Ville travaille sur l’élaboration d’une véritable politique municipale en matière de diversité. Une politique qui a commencé à se construire lors de l’adhésion, en 2011, de la Ville de Genève au programme « Cités interculturelles » du Conseil de l’Europe. Au sein de ce réseau, la Ville a pu profiter de l’expérience acquise par d’autres cités dans l’élaboration de leurs politiques. Elle a aussi pu bénéficier d’un cadre conceptuel, d’une méthodologie et d’un ensemble de bonnes pratiques pour développer sa propre stratégie et plan d’actions en matière de diversité.

Ce matin, j’ai eu le plaisir de présenter devant les médias les fruits de notre réflexion. Fondée sur les principes d’inclusion sociale, d’égalité, de participation et de pluralité des identités, la politique municipale que nous avons définie vise à faire de la diversité culturelle une force, un atout pour construire ensemble un espace de vie commun et une ville « durable ».

Cette politique – que vous pouvez consulter ici – illustre aussi l’importance pour la Ville d’élaborer un discours de la « diversité », en opposition avec le discours « d’intégration des étrangers et des migrants » développé par le canton et la Confédération. Intégrer revient en effet à dire qu’il existe une norme et que certaines personnes ne s’y conforment pas. A contrario, les autorités de la Ville de Genève considèrent de la même façon tous les habitant-e-s du territoire municipal, indépendamment de leur origine, statut de séjour ou durée de passage. Elles reconnaissent leur contribution active au devenir de Genève.

Mise en œuvre par le Service Agenda 21 – Ville durable, cette politique sert de cadre de référence pour des projets réalisés par différents départements de la Ville et s’adressant à l’ensemble de la population genevoise. Ainsi, ont lieu cet automne sur la Plaine de Plainpalais l’exposition «L’étranger à l’affiche» du 22 septembre au 22 octobre et la manifestation «Genève, sa gueule» les 3 et 4 octobre. De nombreux projets associatifs sont également soutenus, comme la Fête de la diversité organisée par la Fédération Maison Kultura le 4 octobre au Palladium ou encore le Festival de films «Migrations d’hier et d’aujourd’hui», qui se déroule dans le cadre des 40 ans du Centre Contact Suisses-Immigrés du 31 octobre au 4 novembre à la Maison des Arts du Grütli.

Autant d’événements qui rappelleront que la diversité est notre plus grande richesse.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,