Le 21 mars 1960, il y a tout juste 54 ans, lors d’une manifestation pacifique contre l’apartheid à Sharpeville (Afrique du Sud), la police ouvrait le feu contre les manifestant-e-s, tuant 69 personnes. En réaction à cette tragédie, l’Assemblée générale des Nations Unies a désigné le 21 mars comme la « Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale ». Depuis, de nombreuses villes à travers le monde organisent, tout au long de la semaine précédant le 21 mars, des actions afin de prévenir le racisme.

En Suisse, les cantons romands et le Tessin se mobilisent, depuis plusieurs années déjà, lors de la Semaine d’actions contre le racisme. La Ville de Genève s’associe elle aussi à cet événement, en collaboration avec ses partenaires associatifs et institutionnels. Pour cette édition 2014, outre plusieurs actions menées avec les habitant-e-s des quartiers, des associations et des organismes publics, elle a décidé de lancer un joli projet. Son nom ? « Genève, sa gueule».

Ce projet a été conçu par le Service Agenda 21 – Ville durable. Il vise à réaliser, tout au long de l’année 2014 et de l’année 2015, un portrait de notre Cité à travers les récits de ses habitant-e-s. L’idée étant à terme de documenter, dans un ouvrage, la diversité culturelle des Genevoises et des Genevois.

Ce projet s’inscrit dans la politique globale développée depuis quelques années par la Ville de Genève en matière de prévention du racisme et de promotion de la diversité genevoise. La commune promeut depuis toujours une société ouverte, tolérante et fière de son multiculturalisme. Participant notamment au programme des Cités interculturelles lancé par le Conseil de l’Europe, la Ville de Genève soutient plusieurs associations qui travaillent avec des migrant-e-s, développe des projets de sensibilisation à l’attention de la population et veille à ce qu’aucun de ses collaborateur-trice ne subisse de discrimination sur son lieu de travail en raison de son origine ou de ses pratiques culturelles.

« Genève, sa gueule » permettra donc à la Ville de rappeler que notre diversité constitue l’une de nos plus grandes richesses.

Premier rendez-vous : ce samedi 22 mars 2014 aux Bains des Pâquis. Dès 14h, des ateliers réalisés par des associations et des artistes permettront à celles et ceux qui le souhaitent de raconter leur parcours de vie, tout autour du monde ou en un seul lieu. Au cours de ces entretiens, les participant-e-s pourront aussi décrire ce que Genève symbolise pour eux, au jour le jour, et ils seront pris en photo. Enfin, à 18h30, une fondue citoyenne sera offerte à tous les participant-e-s.

Une belle journée donc, au cours de laquelle j’espère vous croiser nombreuses et nombreux !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , , ,