Ce matin, dans une salle de boxe de la cité, j’ai présenté avec mon collègue Sami Kanaan le programme d’activités conçu par la Ville de Genève afin de promouvoir l’égalité dans le sport.  Notre objectif ? Proposer, tout au long de l’année, un ensemble de manifestations et d’événements pour questionner les stéréotypes de genre ainsi que les discriminations dans et à travers le sport.

En effet, bien qu’il soit porteur de valeurs fortes et rassembleuses, telles que l’esprit d’équipe, le respect mutuel, la tolérance ou encore la solidarité, bien qu’il représente aussi un formidable vecteur d’égalité et de diversité en transcendant les générations, les classes sociales et les cultures, le sport reste cependant un lieu où s’expriment de forts stéréotypes sur les représentations du féminin et du masculin, qui encouragent les discriminations liées au genre et à la sexualité. C’est ainsi par exemple que certains sports considérés comme «féminins» sont dévalorisés (la danse est-elle vraiment un sport ?) et que les hommes sont sous-représentés dans ceux-ci. C’est ainsi également que l’on procède souvent à des amalgames entre sport et sexualité (une femme hockeyeuse ? Elle est certainement lesbienne). Des discriminations qui s’expriment aussi dans l’inégale répartition des ressources à disposition pour les sportives et dans la sous-représentation des femmes dans les instances dirigeantes des clubs et fédérations sportives.

Le programme concocté par la Ville de Genève débute dès demain par la Semaine de l’égalité dans les bibliothèques municipales. A cette occasion, une bibliographie – fruit de la collaboration entre les bibliothèques municipales et le service Agenda 21 – proposera des pistes de lecture sur l’égalité dans le sport et fera découvrir des parcours de sportives remarquables. Le 8 mars, la Journée internationale des femmes en Ville mettra à l’honneur des sportives et encouragera la participation des femmes dans tous les sports. Les filles investiront ainsi le Skatepark de Plainpalais et y démontreront leurs talents en skate, roller et bmx.

De nombreux autres événements sont prévus tout au long de l’année 2014. Ils mobiliseront les départements des finances et du logement, de la cohésion sociale et de la solidarité et de la culture et du sport. Une mobilisation importante de l’administration municipale, qui rappelle que l’égalité est une préoccupation centrale en Ville de Genève.

A ce titre et en lien avec le 8 mars, je rappelle qu’en Suisse, les femmes continuent à gagner 18,4% de moins que les hommes et doivent travailler jusqu’au 7 mars pour toucher le niveau de salaire qu’un homme a atteint au 31 décembre. Qu’elles sont toujours sous-représentées dans les postes à responsabilité (la proportion des femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées en bourse atteint à peine 12%) et que le travail domestique est toujours réparti de manière asymétrique (avec 28 heures par semaine, les femmes consacrent en moyenne toujours presque deux fois plus de temps que les hommes au travail domestique et à la famille).

Travailler pour l’égalité est donc toujours nécessaire. Voire indispensable.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , , , ,