Comme vous le savez peut-être, afin de respecter ses engagements internationaux, la Ville de Genève a adopté en 2010 un programme stratégique de développement durable pour les années 2011-2014. Ce programme, porté par l’ensemble de l’administration municipale, permet de passer à l’action concrète pour 13 objectifs prioritaires, couvrant l’ensemble des thématiques du développement durable. C’est le pôle Genève Ville durable de l’Agenda 21 qui est en charge de la direction, du suivi et de l’évaluation de ce projet.

Parmi les 13 objectifs que la Ville s’est fixée, consultables ici, figurent notamment la volonté de diminuer de 20% les émissions de CO2 d’ici à 2020 et d’atteindre 100% d’énergies renouvelables en 2050, l’ambition de devenir une référence en termes d’achats responsables en prenant systématiquement en compte des critères de développement durable, la volonté d’augmenter de manière significative la part des produits locaux et de saison consommés au sein des établissements publics propriété de la Ville de Genève ou encore l’objectif de consacrer 0.7 % du budget de fonctionnement municipal à la solidarité internationale d’ici 2018.

A mi-parcours, où en sommes-nous ? Eh bien, la majorité des objectifs fixés sont en très bonne voie de réalisation. Au titre des résultats significatifs, je signalerais pas exemple que 95% des restaurants scolaires et des institutions pour la petite enfance proposent désormais au minimum un produit local et de saison par jour, que 100% des achats centralisés de la Ville intègrent des critères environnementaux et sociaux, que 6 km d’aménagements cyclables ont été réalisés en 2012 pour atteindre un total de 192 km et que 4200 points lumineux du cordon de la rade ont été remplacés par des ampoule LED contribuant à diminuer de 32% la consommation d’électricité pour l’éclairage public depuis 2005.

Un bilan donc encourageant, qui conforte la Ville de Genève dans ses engagements et dans sa volonté de devenir véritablement une cité durable. Mais ici encore, impossible de poursuivre dans cette voie sans les compétences et l’expertise du service Agenda 21.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,