La Ville de Genève organise chaque année de nombreux événements culturels et sportifs. Il s’agit pour elle d’une priorité, dans la mesure où ces manifestations participent à la qualité de vie des Genevoises et des Genevois. Or, pour garantir cette offre variée et populaire, le Département de la culture et du sport dirigé par mon collègue Sami Kanaan travaille le plus souvent en collaboration avec des mandataires externes, spécialisés dans l’événementiel.

Une réduction de sa ligne 31 entrainerait par conséquent d’importantes difficultés dans l’organisation de manifestations aussi populaires que la Fête de la musique, la Nuit des musées, Urban Geneva, les Jeux de Genève (prévus en 2014) ou encore la course de VTT en Vieille-Ville. Parallèlement, une diminution de sa ligne 31 impliquerait une réduction importante de l’acquisition de livres et de périodiques par les bibliothèques municipales, les écoles de sport et les expositions des musées. Enfin, avec une telle coupe, la sécurité du patrimoine culturel de la Ville de Genève serait mise en danger (pas de surveillance).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,