Des milliers d’enquêtes. Des mesures biométriques pointues, des analyses millimétrées, des points de vues éclairés de spécialistes. « Oui, le port de tête incliné vers l’avant est bien le même », expliquent ces derniers. Le monde est en émoi. D’autant que chaque jour, la presse relaye l’affaire, avec de nouveaux détails passionnants.

L’origine de ce déferlement médiatique ? Une photo d’une jeune femme nue, au bord de l’eau, datant des années 1960. Souriante, sobre et simple. Certainement en vacances, sur une plage nudiste. Pas de quoi déchainer les foules, serait-on tenté de penser. Sauf que, certain-e-s trouvent à cette jeune femme une ressemblance troublante avec… la chancelière allemande, Angela Merkel. Voilà donc toute l’histoire.

Après les interrogations nourries sur le prix de la bague de Rachida Dati – dont on se demande d’ailleurs toujours qui est le père de son enfant -, après le déballage scandaleux sur les éventuels problèmes de santé d’Yvan Perrin, après les photos volées de Ségolène Royal et de son présumé nouveau compagnon, voilà donc l’affaire « Angela Merkel ». Une fois de plus, la frontière séparant la sphère privée de la sphère publique a été allégrement franchie. Et tout le monde de faire comme si cela était normal.

Mais tout cela n’est pas normal. Au contraire, c’est même très franchement honteux.  Car, n’en déplaise aux journaux à scandale, les hommes et les femmes politiques ne sont ni des héros, ni des people. Ils sont avant tout des citoyen-ne-s ordinaires, que leur engagement politique et leurs convictions ont poussé à occuper des fonctions publiques. Comme tout un chacun, ils ont donc leurs fêlures, leurs parcours ; et gèrent leur vie privée ni mieux, ni moins bien que le reste de la population. Bien sûr, ils ont été élu-e-s et doivent donc, à ce titre, rendre des comptes aux citoyennes et citoyens qui leur ont témoigné leur confiance. Mais c’est à l’aune de leurs compétences politiques, de leurs actions et de leur bilan qu’ils doivent être jugés. Pas sur le choix de leurs vêtements, de leur compagnon ou du nom de leur chien.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,