Un peu moins de onze heures. C’est le temps record qu’il aura fallu au Conseil municipal pour approuver le budget 2013 de la Ville de Genève. Une concision et une efficacité d’un législatif communal décidé, qui contrastent clairement avec les débats fleuves de ces dernières années. En 2012, c’est en effet au terme d’un marathon de plus de 30 heures que le plenum votait, au petit matin, son budget.

Ce succès historique s’explique d’abord par l’important travail fourni par le Conseil administratif afin de s’adapter aux demandes du Conseil municipal. On le sait : l’élaboration de tout budget est un long processus, évolutif par essence, compte tenu du nombre important d’intervenant-e-s et de la fluctuation des prévisions conjoncturelles. En présentant au Conseil municipal un premier projet de budget au mois de septembre, le Conseil administratif a pu retravailler sa copie en fonction des préoccupations exprimées. Dans une volonté d’ouverture et de dialogue, l’exécutif de la Ville a rencontré tous les partis et les chefs de groupes, afin de satisfaire la majorité. Il a fait des concessions, renoncé à des dépenses, intégré de nouveaux paramètres, notamment en matière de sécurité. Un processus donc particulièrement serein, où chacun-e a dû consentir des efforts et sacrifices, au profit de l’ensemble des acteur-trice-s concerné-e-s.

Ce succès s’explique ensuite par la remarquable implication de la commission des finances dans le processus. Elle a en effet largement amendé le projet de budget pour atteindre l’équilibre financier et présenter au plénum une copie socialement et financièrement responsable. Les débats se sont ainsi focalisés sur l’essentiel et ont reflété le nouvel esprit qui souffle sur certains groupes.

Au final donc, le budget 2013 de la Ville se monte à 1,14 milliard de francs et est excédentaire de 7130 francs. Les investissements ont été réduits à 110 millions de francs, selon les vœux de la majorité du plénum. Les prestations à la population ont été préservées et les grands projets de la Ville pourront être poursuivis l’année prochaine. En 2013, la Ville de Genève pourra ainsi continuer à être solidaire, créative, à l’écoute de sa population. Elle pourra continuer à garantir aux Genevoises et Genevois des finances saines et équilibrées. Et défendre, toujours, les valeurs d’égalité, de diversité et de mieux-vivre ensemble qui font la force et la particularité de son identité.

Je me réjouis donc de ce budget équilibré. Et je suis vraiment très heureuse de terminer l’année 2012 sur une note aussi positive.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,