Hier soir, le Conseil administratif a présenté devant la Commission des Finances une nouvelle version du projet de budget 2013. Retravaillé – comme cela se fait toujours – suite à l’annonce des prévisions fiscales cantonales d’octobre, ce budget vise un meilleur équilibre financier : de 23,2 millions de francs, le déficit passe en effet à environ 6 millions de francs. Un projet de budget qui a donc été revu et corrigé à la fois en fonction du contexte économique, mais aussi dans le sens de la volonté exprimée par le Conseil municipal en septembre dernier.

Pour atteindre ce résultat, tous les départements ont dû faire des efforts et renoncer à des dépenses en matériel, en mandats et en honoraires (-3 millions). La création de plusieurs postes a été abandonnée, tandis que le Fonds chômage ne sera pas alimenté en 2013 (-5,4 mios mais sans conséquences sur les bénéficiaires). Des économies ont également été réalisées sur l’entretien des routes (-2 mios), les frais d’incinération des Cheneviers (-2 mios) et les dépenses en électricité et en chauffage (- 1 mio). Au final, le Conseil administratif parvient donc à diminuer les charges, mais sans couper dans les prestations essentielles de la Ville. Il tient également compte de la volonté exprimée par la majorité du Conseil municipal en matière de sécurité, puisque sur 45,5 nouveaux postes créés, 38 seront destinés au Département de l’environnement urbain et de la sécurité.

Ce projet de budget est un bon projet, qui reste socialement et financièrement responsable. La présentation de sa nouvelle mouture offre également l’occasion au Conseil administratif de rappeler que l’élaboration de tout budget est un long processus, évolutif par essence, compte tenu du nombre important d’intervenant-e-s (services, CM, CA)  et de la fluctuation des prévisions conjoncturelles. Ce processus doit conduire à la satisfaction de l’ensemble des acteur-trice-s et à un vote de budget qui se déroule au mieux. C’est en ce sens que le Conseil administratif a travaillé, en rencontrant à de nombreuses reprises tous les partis, les chefs de groupes et les commissaires des Finances. Gageons que ces efforts seront payants, pour le bien des citoyennes et des citoyens genevois.

Pour plus de détails sur la nouvelle version du budget 2013, je vous renvoie à l’article de la Tribune de Genève paru aujourd’hui.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,