Le 24 avril dernier, je vous annonçais  en primeur les noms des trois nominé-e-s au Prix Martin Ennals 2012. Pour rappel, ce prix, fruit de la collaboration unique entre les dix plus importantes organisations non-gouvernementales des droits humains*, récompense chaque année à Genève le travail et l’engagement de défenseurs et défenseuses des droits humains. La remise de ce « Prix Nobel des droits humains » est organisée conjointement par la Ville de Genève et la Fondation Martin Ennals.

Aujourd’hui, je veux vous faire part de mon inquiétude quant à l’avenir des nominé-e-s au Prix 2012.

En effet, le 16 août dernier, Monsieur Nabeel Rajab, Président du Centre bahreïni pour les droits humains, a été condamné à trois ans de prison en raison de sa participation à des manifestations antigouvernementales. Le 24 mai 2012, le vénérable Loun Sovath, moine bouddhiste qui lutte pour le droit au logement au Cambodge, était brièvement arrêté pour avoir participé à une manifestation visant la libération de 13 femmes à Phnom Penh. Quant à Madame Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne spécialiste des droits de l’Homme, elle purge actuellement une peine de 6 ans de prison.

Ces arrestations mettent une nouvelle fois en lumière les lourdes menaces qui pèsent sur les défenseur-euse-s des droits humains partout dans le monde. Elles rappellent la nécessité de soutenir ces hommes et ces femmes qui s’engagent – souvent au péril de leur vie –  pour un monde plus juste et plus humain.

Le Prix Martin Ennals a justement été créé dans cette optique. Il vise à rendre hommage au combat des nominé-e-s, à les soutenir concrètement (par un soutien financier) et à leur offrir une véritable protection médiatique en attirant l’attention du public sur leur sort, en particulier dans leur pays d’origine.

Au vu des événements récents, il est important que nous témoignions, toutes et tous, notre soutien à Monsieur Nabeel Rajab, Madame Nasrin Sotoudeh et au vénérable Loun Sovat. L’une des manières d’agir est de s’inscrire à la cérémonie de remise du prix, qui aura lieu le 2 octobre prochain au Victoria Hall en présence de Madame Navanethem Pillay, Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU, et de Madame Micheline Calmy Rey, Présidente de la Fondation Martin Ennals. Une façon de réaffirmer notre attachement au respect des droits humains et de saluer le travail de celles et ceux qui s’engagent dans cette lutte.

Pour vous inscrire, un lien : www.martinennalsaward.org

J’espère vous y voir nombreuses et nombreux.

* Amnesty International, Human Rights Watch, Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), Front Line, International Commission of Jurists, Human Rights First, International Service for Human Rights, Diaconies, Human Rights Information and Documentation Systems (HURIDOCS), Organisation mondiale contre la torture.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,