Peut-être pensez-vous que j’ai tendance à peindre le diable sur la muraille et à constamment stigmatiser le développement de notre canton voulu par le Conseil d’Etat. N’empêche, plus je rencontre des hommes, des femmes, des petit-e-s commerçant-e-s, des employé-e-s… plus je me dis que ce développement n’est pas maîtrisé et qu’il risque de nous coûter très cher !

En voici un exemple concret, la coutellerie orfèvrerie Fontaine, installée dans les rues basses depuis plus de 45 ans, qui doit aujourd’hui fermer boutique. Pourquoi ? La réponse est simple (et se trouve dans la vidéo), le loyer des locaux augmente et oblige le commerçant à partir.

A sa place, l’UBS, propriétaire, installera pour notre plus grand bonheur des boutiques de luxe ou le nième PKZ, Zara, H&M et compagnie. Des entreprises, qui, elles, paient les loyers demandés.

Et voici un exemple concret qui incarne la politique voulue par le Conseil d’Etat qui n’a de cesse d’attirer les plus grandes fortunes et sièges de sociétés multinationales sur notre territoire en leur proposant une fiscalité ultra attractive.

Les conséquences sont désastreuses et transforment le paysage de notre Ville. Progressivement, on assiste quasi-impuissant-e-s au développement d’une économie tournée vers une clientèle ultra fortunée et ultra branchée. En résumé, « Bling-Bling ». Fini les petites boutiques et les commerces locaux. Place au luxe, aux banques, aux grandes chaînes : Genève finit par ressembler au monde entier.

Ce développement, comme moi, de plus en plus de Genevois-e-s n’en veulent pas. Malheureusement, j’ai peur d’avoir d’autres exemples à donner, comme celui de la coutellerie orfèvrerie Fontaine, si rien ne change rapidement !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: ,