Non, les fraises ne poussent pas à Genève au mois de janvier ! L’exemple est facile me direz-vous. Mais savons-nous vraiment quels fruits et légumes poussent dans notre région et à quelle époque ? Dans un monde toujours plus globalisé où les échanges se font toujours plus vite, le local paraît parfois bien loin. Il en va de même pour notre alimentation.

L’enjeu est de taille ! Savoir quand poussent les légumes et les fruits à Genève, c’est savoir comment consommer localement. Aujourd’hui, la consommation de proximité, c’est encourager un mode de vie respectueux de l’environnement et socialement profitable.

Je m’explique. Quand vous mangez des asperges au mois de novembre, n’ayez aucun doute, elles ne viennent pas de la région. Alors, peut-être est-ce toujours aussi bon, mais ce qu’il l’est certainement moins, c’est la quantité de CO2 émise dans l’atmosphère pour les acheminer. De plus, à force d’importer notre alimentation, on appauvrit peu à peu tout un secteur de notre économie, l’agriculture. Or, avoir une un tissu économique diversifié, c’est se prévaloir d’une stabilité en cas de crise.

Le but de la Semaine du Goût est justement de sensibiliser les consomateurs-trices ainsi que les restaurateurs-trices aux produits de notre terroir. D’autre part, c’est l’occasion de tisser des liens entre les producteurs-trices régionaux, les Genevois et Genevoises, et les restaurateurs-trices. En effet, quoi de mieux qu’un moment convivial autour d’une table pour (re)découvrir la culture culinaire genevoise et la richesse de l’agriculture locale ?

Le début des festivités, c’est aujourd’hui et jusqu’au 23 septembre. Pendant une semaine, ce sera l’occasion d’aller goûter, savourer, toucher, ces produits locaux et de saison qui font de si bons plats. Pas moins de 23 établissements, restaurants, marchés, centres de vie vont accueillir des animations. Il y en aura pour tous les goûts et pour tous les âges. Vous pourrez déguster comme Obelix un sanglier rôti au Café des Sources ou les Créations végétales proposées par le restaurant Le Grand Quai. Pour les enfants comme pour les plus grands, devenez boulanger l’espace d’une journée chez Mon Petit Boulanger Chéri. Enfin, venez partager votre philosophie du Goût à la librairie MLC Librairie Café ou la bouchée du terroir au Barocco, le restaurant du musée d’Art et d’Histoire.

Quelques exemples en regard du nombre d’activités proposées. Je vous encourage vivement à aller découvrir cette Semaine du Goût.

Pour plus d’informations sur le programme de la Semaine du Goût, cliquez ici.

Bon appétit !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: ,