La Chambre administrative de la Cour de justice a rendu son arrêt dans le différent qui oppose Ville et Etat sur les prestations complémentaires versées par la commune aux rentier-ère-s AVS/AI.

Bonne nouvelle : la pratique est jugée légale, les aides pourront être versées aux habitant-e-s de Genève. La politique sociale de la Ville sort donc renforcée de ce litige long de plusieurs années. Un différent qui a fait couler beaucoup d’encre et mobilisé beaucoup d’énergie, notamment celle de mon ancien collègue Manuel Tornare.

Manuel Tornare, qui en charge de la cohésion sociale de 1999 à 2011, a défendu sans relâche les prestations sociales. Je souhaite ici lui rendre hommage car je pense sincèrement que sans son obstination, les prestations n’existeraient vraisemblablement plus.

Dans ce dossier, il aura fallu se battre jusqu’au bout pour garantir des prestations d’aide sociale qui contribuent à assurer un minimum vital pour les personnes âgées et handicapées les plus précarisées de notre commune. Aujourd’hui, c’est chose faite. Et c’est certainement un grand soulagement pour celles et ceux qui à Genève, rentier-ère-s AVS/AI, vivent avec moins de 2100 francs par mois. Des hommes et des femmes pour qui le soutien de la commune (185 CHF / personne seule et 250 CHF / couple) est absolument indispensable. Indispensable dans une ville aussi chère que la nôtre, où les disparités entre les plus riches et les moins aisés ne cessent de croître. Ici, comme dans bien d’autres cas, la commune permet à certain-e-s de vivre plus dignement et donc favorise le vivre ensemble.

Finalement, la décision judiciaire d’hier illustre aussi qu’en politique, comme dans la vie d’ailleurs, il faut s’armer de courage et ne pas renoncer lorsqu’on est intimement convaincu-e- que la cause est juste. Construire une société plus solidaire où toutes et tous vivent dignement mérite largement cet engagement.

Différents articles sur le sujet :

 

Chronologie des articles du blog sur toute l’affaire :

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,