14 juin 1981 : introduction de l’article constitutionnel sur l’égalité entre femmes et hommes ; 14 juin 1991 : grève de plus d’un demi million de femmes en Suisse pour dénoncer les inégalités et l’absence de mesures concrètes.

Aujourd’hui, 14 juin 2011, l’égalité dans les faits n’existe toujours pas ! Beaucoup a été fait, mais le chemin est encore long. Le fossé entre femmes et hommes est encore grand : salaire, représentation politique, harcèlement sexuel, rôle au sein de la famille…

Pour cette date anniversaire, je vous encourage vivement femmes et hommes à manifester pour l’égalité. Faire entendre sa voix dans la rue, c’est un moyen de participation, de participation à la vie politique, à la vie de notre Ville. C’est le moteur de notre démocratie.

Si un demi million de femmes n’avait pas manifesté en 1991, la loi sur l’égalité ne serait certainement pas rentrée en vigueur en 1996 et l’assurance maternité n’aurait jamais vu le jour par la suite.

A cette vision participative s’oppose la vision de la droite, de l’UDC et du MCG qui souhaite abolir cette liberté d’expression.

En effet, cette majorité a voté, la semaine passée, un durcissement de la loi sur les manifestations sur le domaine public. Concrètement, la loi nouvelle (PL 10615) menace les organisateur-trice-s d’une amende pouvant s’élever à 100 000 francs en cas de troubles de l’ordre public.

Ce durcissement mélange les rôles. La surveillance de manifestations est du ressort de la police et non des organisateur-trice-s qui ne disposent évidemment pas des mêmes moyens et de la même formation.

Les résultats escomptés ? Plus personne n’osera organiser une manifestation.

Cette mesure est donc liberticide et viole pleinement les libertés fondamentales d’expression et de manifestation.

Alors aujourd’hui, toutes et tous dans la rue pour faire valoir l’égalité ! Manifestons tant que nous le pouvons…

Je vous propose de me suivre en direct tout au long de cette journée de mobilisation sur Facebook et Twitter.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,