Aujourd’hui, je me permets un petit « coup de gueule » et salue les propos pertinents de Monsieur Ahmed Benani, politologue à l’Université de Lausanne, entendu dimanche soir, au sujet des mouvements de libération démocratique qui s’étendent du Maghreb au Moyen-Orient.

Car les révolutions démocratiques auxquelles nous assistons depuis plusieurs semaines sont un immense signe d’espoir. L’espoir du retour à des systèmes politiques qui permettent l’autodétermination des peuples, le respect de leurs droits fondamentaux.

Or, force est de constater qu’après une brève période de stupéfaction et de congratulation pour des femmes et des hommes, qui courageusement ont changé le cours de leur histoire nationale, voilà que revient en débat public le spectre de la « menace d’une immigration massive » vers nos régions « qu’en aucun cas nous ne pourrions absorber ». Très vite le ton a changé et on comprend entre les lignes « continuez à nous livrer votre pétrole ! Mais restez chez vous ! On vous enverra des colis d’urgence si ça va trop mal… ».

Dès lors et avant que l’on se perde en conjonctures durant des semaines, faisant ainsi le lit des mouvements xénophobes, je m’interroge sur la pertinence du propos. Pourquoi celles et ceux qui chez eux/elles ont fait tomber des tyrans, vont-ils/elles ou doivent-ils/elles se précipiter ailleurs ?

Car à bien l’écouter, le discours des Tunisien-ne-s, des Egyptien-ne-s et des Libyen-ne-s est clair : il revendique la liberté, la démocratie, la paix. Un discours d’hommes et de femmes qui n’ont attendu personne, ni réclamé l’aide de personne.

Alors, pourquoi ne pas faire preuve, nous aussi, d’un peu d’audace et de modestie. Arrêtons de jouer les donneurs et les donneuses de leçons et admirons plutôt avec quelle force ces peuples construisent des nations libres.

Et si l’on veut vraiment les aider ? Alors rendons-leur l’argent qui est le leur et dont nous avons si scrupuleusement pris soin depuis des années … !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: ,