Ce matin, durant mon allocution aux Nations Unies à l’occasion de la Journée internationale des Droits de l’Homme, mes pensées sont allées tout droit vers l’Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à mort par lapidation, et le dissident chinois Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix 2010.

Avant de monter à la tribune de l’ONU, j’ai appris que la jeune femme n’a pas été libérée – et ne le sera probablement pas – et que pour la première fois depuis 1938, le Prix Nobel de la paix ne sera pas remis lors de la cérémonie à Oslo.

L’épouse du lauréat chinois aurait pu le recevoir en son nom, si elle n’avait été arrêtée par les autorités de Pékin et placée en résidence surveillée …  Sakineh et Liu Xiaobo, deux plaies toujours ouvertes dans la chair des droits humains.

J’ai pu parler aux Nations Unies, en mon nom propre et au nom des autorités de Genève, pour honorer, dans l’enceinte même de l’ONU, les défenseurs et défenseuses des droits humains qui luttent contre toutes les formes de discrimination.

C’est notre devoir et notre intérêt de créer les conditions cadres pour mener à bien ce combat, si nous voulons contribuer de manière décisive à la cause des droits humains et rester à la hauteur de nos exigences morales.

Depuis longtemps, la Ville de Genève a choisi l’option de faciliter le travail et la visibilité des Organisations non gouvernementales (ONG) qui représentent non seulement les victimes des exactions, mais également le personnel humanitaire et les journalistes, reporters ou cinéastes qui dénoncent les violations et les atteintes aux droits humains.

En ce jour de célébration, des milliers de Sakineh et de Liu Xaobo voient leurs droits fondamentaux bafoués de par le monde. Dans la revue de presse qui suit, leurs souffrances incarnent à mes yeux celles de toutes les victimes.

La chaise vide du Prix Nobel de la paix, tout un symbole, Le Temps, 10 décembre 2010

L’épique bataille diplomatique à Oslo, Le Temps, 10 décembre 2010

Sakineh n’a pas été libérée, Tribune de Genève, 10 décembre 2010

Rumeurs contradictoires autour de Sakineh, Le Temps, 10 décembre 2010

Iran: des photos de Sakihe publiées, aucune confirmation de sa libération, Le Matin, 9 décembre 2010

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,