Les moutons de l’UDC vont-ils se remettre en marche? Après le renvoi des criminels étrangers, voici les quotas pour les étudiants étrangers! Jamais en retard d’une provocation, l’UDC a déposé cette semaine une interpellation urgente demandant au parlement de prendre des mesures en ce sens. Va-t-on revivre un remake du suivisme moutonnier des libéraux-radicaux et des démocrates-chrétiens sur les délinquants étrangers?

Il est peut-être trop tôt pour le dire. Le Conseil des Etats a en tout cas tacitement adopté hier un postulat déposé en septembre par les démocrates-chrétiens demandant au Conseil fédéral d’examiner la pertinence des quotas…

Selon les xénophobes de service, la Suisse serait victimes d’un “Ansturm”, une “invasion” d’étudiants étrangers. Face à cette dernière dérive, le parlement devra cette fois-ci prendre ses responsabilités!

En attendant, des voix se lèvent au sein de la société civile. Que disent-elles? Que les étudiants étrangers assurent l’avenir de la Suisse, qu’ils sont “vitaux” pour l’économie! Qu’ils sont les futurs cadres des multinationales genevoises ou suisses. Limiter leur nombre, c’est affaiblir la recherche et le savoir, les entreprises et la croissance. C’est ternir davantage l’image de la Suisse dans le monde.

Je partage ces conclusions et me soucie avant tout de l’image de Genève, que je remercie d’être ce qu’elle est : une ville cosmopolite et métissée, qui, dans la tradition de l’accueil et du refuge, s’est construite avec les étrangers, qu’elle a su intégrer. Une ville réputée pour son savoir-faire et la qualité de ses cursus universitaires.

La migration des étudiants est un facteur de modernisation sociale. Voici une revue de presse sur les résistances xénophobes et communautaires qui se rassemblent aujourd’hui contre elle.

Y a-t-il trop d’étudiants étrangers?, Le Temps, 3 décembre 2010

Daniel Borel: “Les étrangers sont vitaux”, Le Matin, 3 décembre 2010

Y a-t-il trop d’étudiants étrangers?, Le Matin, 2 décembre 2010

L’UDC veut freiner l’afflux d’étudiants étrangers, Tribune de Genève, 1 décembre 2010

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: ,