Où iront les noctambules après la fermeture du Moa Club? Le Conseil d’Etat ne pouvait certainement pas fermer les yeux sur les risques d’incendie dénoncés par les services cantonaux du feu. Ce lieu nocturne verniolan très prisé répondait toutefois à la très forte demande de sites festifs bon marché et accessibles à toutes et tous. Une rareté à Genève après la disparition d’Artamis et d’autres lieux culturels alternatifs.

L’Usine arrivant à saturation et l’écrasante majorité des sites pour noctambules pratiquant des prix prohibitifs, les genevoises et genevois iront peut-être trouver leur bonheur à Lausanne… Ce serait un échec pour Genève.

La fermeture du Moa Club met en lumière la passivité genevoise en matière de vie nocturne. Mais aussi de lieux de création culturelle alternative, qui se muent durant la nuit en autant de sites de fête à la portée de toutes et tous.

L’Etat et les communes doivent se montrer volontaristes et afficher une volonté d’écoute sincère des populations qui sortent et “vivent” la nuit. Pour cette raison, je m’étais opposée à la fermeture de l’Alhambar et j’ai tout mis en oeuvre pour trouver les locaux du Vélodrome afin d’héberger les artistes et créateurs de feu Artamis. Mais cela n’a pas suffi à sauvegarder un espace répondant à la demande de lieux culturels et de fête.

Les Genevoises et les Genevois feront entendre, à raison, demain leurs revendications dans la rue. Aux politiques de les entendre!

Voici une revue de presse sur une affaire qui va bien au-delà de la simple fermeture d’établissement pour raison de sécurité.

Fermé, le Moa Club se mue en torpille pour Pierre-François Unger, Le Temps, 8 octobre 2010

La fermeture du Moa consterne les noctambules, Tribune de Genève, 8 octobre 2010

Fermeture du Moa: Facebook s’enflamme pour sauver le club, Tribune de Genève, 7 octobre 2010

Michèle Künzler annonce la fermeture du Moa, Tribune de Genève, rédaction online, 7 octobre 2010

Genève: le Moa Club doit fermer faute d’autorisation d’exploiter, Le Matin, 7 octobre 2010

Michèle Künzler dévoile la fermeture du Moa Club, Genève à chaud, Léman Bleu, 6 0ctobre 2010

Mon intervention au journal télévisé 19.30 de la TSR (samedi 30 novembre) sur la mobilisation autour des lieux culturels et festifs à Genève.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , ,