Investissements socialement responsables : la Ville de Genève affiche sa volonté de ne plus investir dans le nucléaire, les armements, et la pornographie !

Saviez-vous que la Ville de Genève plaçait donc son argent (votre argent) dans le nucléaire, la vente d’armes ou la pornographie ? L’argent n’a pas d’odeur aurait répondu la Ville de Genève, si on lui avait posé la question!

A l’exécutif de la Ville, avec mon collègue Pierre Maudet, et avec l’aval des trois autres Conseillers administratifs, nous avons décidé de mettre la Ville en accord avec la morale que celle-ci défend depuis toujours: celle de gérer l’argent public en fonction d’une éthique de la responsabilité (Communiqué de presse ISR).

Nous avons ainsi adopté une Charte éthique établissant des principes d’investissement socialement responsables. Cette Charte permettra d’encadrer la stratégie de placements de la Ville de Genève et exclura tout investissement qui ne s’inscrive pas dans l’émancipation sociale et dans la durabilité. Dans l’immédiat, nous ne placerons donc plus les fonds légués à la Ville (33 millions de francs à ce jour) ni dans le nucléaire, ni dans la vente d’armes, ni dans la pornographie; à terme, nous jugerons de chaque placement en fonction des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance des entreprises dans lesquelles nous investirons.

Dans ce cadre-là, nous chercherons bien sûr le meilleur rendement financier, car nous avons besoin de tirer le plus grand revenu possible de ces fonds pour soutenir des projets sociaux ou culturels. Nous faisons même l’hypothèse, comme de plus en plus d’investisseurs publics et privés d’ailleurs, qu’en choisissant d’investir dans la durabilité de la société, plutôt que dans des placements complexes, non transparents et aléatoires, nous maximiserons nos revenus sur le long terme… L’avenir nous le dira. En attendant, nous serons en accord avec nos valeurs et nous n’aurons jamais à rougir de la manière dont nous avons gagné notre argent.

Je suis assez fière d’avoir permis une telle mutation… et nous allons nous atteler rapidement à essayer de faire des émules autour de nous, de convaincre de plus en plus de fonds institutionnels privés et publics de nous suivre dans notre démarche !

Celle-ci s’inscrit d’ailleurs dans le mouvement que Kofi Annan, alors Secrétaire général de l’ONU, avait nommé «Principes pour l’investissement responsable» et qui s’inscrit dans les Objectifs du millénaires (ODM) des Nations Unies.

A notre tour de défendre ces principes vis-à-vis des contribuables, en faisant connaître notre position par une campagne d’affichage. Puis, il s’agira de convaincre nos partenaires (fournisseurs, caisses de pensions, Etat de Genève et les autres communes, les SIG et les autres régies publiques ainsi que les réseau de villes en Suisse, en Europe et dans le monde, avec lesquels nous sommes partie prenante, etc.) d’adopter des principes similaires.

Espérons que, en ces temps de remise en question de l’opacité des marchés financiers et du profit maximum à court terme, nous arrivions au bon moment pour…  faire boule de neige !

Et vous, où placez-vous vos économies ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: ,