La Ville de Genève rejoint la Fondation Ethos. Dès aujourd’hui, elle figure au titre de sa 100ème institution membre. Je suis particulièrement fière d’annoncer cette nouvelle sur mon blog. C’est un nouveau jalon posé dans mon engagement pour une finance responsable.

Voici une semaine, la Ville de Genève affichait sa volonté de ne plus investir dans le nucléaire, dans la vente d’armes et la pornographie. C’était d’une part un choix de rupture et, de l’autre, de rattachement à des critères de responsabilité. L’argent n’a-t-il pas d’odeur? Evidemment, s’il est investi dans des activités qui font l’économie de la paix, de la dignité des hommes et des femmes et de la préservation de l’environnement! C’est en tout cas mon intime conviction.

L’argent tourne tellement sur lui-même qu’il assèche les investissements dans les activités productrices de richesses durables. La crise des “subprime” a encore une fois montré à quel point la finance peut partir en vrille. Comment les décisions prises dans les salles de marché peuvent enclencher une moulinette destructrice.

Dans ce blog, j’ai pris l’engagement de juger de chaque nouveau placement en fonction des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance des entreprises dans lesquelles nous investirons les fonds légués à la municipalité genevoise (33 millions de francs à ce jour).

En s’associant à la Fondation Ethos, la Ville de Genève scelle cet engagement. Cette fondation fait en Suisse figure de fer de lance dans la dénonciation des dérives de la finance et des rémunérations abusives des top managers.

Je considère que la Ville de Genève est dans son rôle de moteur lorsqu’elle s’engage en faveur des investissements socialement responsables. Il me semble plus que jamais nécessaire que les collectivités publiques réfléchissent et mettent en place des stratégies dans ce domaine.

C’est en substance l’appel que je lancerai, demain 21 octobre, au cours de la table ronde sur la finance éthique co-organisée par la Ville de Genève et l’Observatoire de la finance. En devenant des acteurs engagés, les collectivités publiques pourraient influer sur la régulation du marché par leur gestion responsable des avoirs financiers.

Retrouvez sur ce blog (cliquez ici) toutes les informations nécessaires au sujet de la discussion-débat sur la finance éthique ainsi que sur le site de l’Observatoire de la finance.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , ,