Pour les jeunes sans papiers, c’est une injustice qui tombe. Ils pourront apprendre un métier une fois leur scolarité obligatoire terminée. Contre toute attente, le Conseil des Etats s’est rallié mardi dernier à la position du Conseil national, qui réclamait la fin d’une criante hypocrisie: les jeunes sans papiers sont autorisés à poursuivre des études via le gymnase alors qu’ils n’ont pas le droit de suivre un apprentissage…

Le Conseil fédéral est désormais chargé de lever cette inégalité. Le bon sens a finalement prévalu dans un dossier que la Ville de Genève a défendu dès la première heure. Je me réjouis personnellement de cette issue qui réaffirme le principe du droit à la formation pour toutes et tous.

J’avais consacré à cette question un billet sur ce blog le 15 juin dernier, où je rappelais que le refus de l’apprentissage aux jeunes sans papiers était contraire à la Convention des droits de l’enfant, dont la Suisse est signataire. Un document fondamental autour duquel les pays membres sont réunis par des valeurs et des normes communes, à commencer par la non-discrimination et les chances à accorder aux plus jeunes.

Le parlement vient de réparer un écart inacceptable d’un point de vue éthique. Mais il n’entre pas en matière sur la perspective d’une régularisation pour celles et ceux qui souhaiteraient rester en Suisse au terme de leur formation professionnelle. On ne va cependant pas bouder le plaisir de parcourir une revue de presse qui prend, pour une fois, la forme d’une excellente nouvelle!

Injustice réparée, Editorial, Le Courrier, 15 septembre 2010

Prime aux apprentis sans papiers, Editorial, Le Temps, 15 septembre 2010

« A quoi bon nous former si on nous renvoie après ? », Le Temps, 15 septembre 2010

L’apprentissage s’ouvre aux enfants de sans-papiers, Le Temps, 15 septembre 2010

Les portes de l’apprentissage s’ouvrent aux sans-papiers, Tribune de Genève. 15 septembre 2010

Oui aux apprentis sans papiers, Le Matin online, 14 septembre 2010

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , ,