Ce fut une semaine particulière. Mercredi dernier, j’étais à la synagogue de la Communauté juive libérale pour fêter Roch Hachana, le rite du Nouvel an juif. Le lendemain, j’ai défilé avec les Eglises réformée de Genève à l’occasion du Jeûne genevois qui, cette année, s’est voulu “international”, invitant l’ensemble des communautés étrangères réformées à se réunir autour de leur foi (photo 1). Enfin, vendredi, je me suis rendue à la mosquée du Petit-Saconnex après la fin du Ramadan (photo 2).

Photo 1: Temple des Pâquis, 9 septembre 2010. DR

En tant que Maire de Genève, j’ai tenu à démontrer par ma présence en ces trois lieux que Genève est – et restera – une cité ouverte sur le monde. Une ville où la valorisation des cultures et de l’interculturalité est une valeur qui cimente notre communauté de destin. Pour moi, qui suis culture catholique de par mes origines franco-italiennes, quoique non pratiquante, la participation à ces trois moments spirituels et de partage entre hommes et femmes, m’a apporté une très grande richesse.

Au nom des autorités de la Ville de Genève, j’ai placé ces rencontres sous le signe de l’intégration de ces communautés dans une Genève respectueuse des différences. Je considère que nous avons le devoir de tenir une attitude de profond respect face à l’autre, à ses croyances comme à ses traditions. Il en va de notre volonté commune de nous projeter ensemble dans l’avenir. Sans exclusion, sans discrimination, et avec le désir collectif de promouvoir la liberté individuelle et l’égalité entre toutes et tous, ainsi que la solidarité et la reconnaissance mutuelles.

Photo 2: Mosquée du Petit-Saconnex, 10 septembre 2010. DR

Retrouvez dans Scribd l’intégralité de l’allocution que j’ai prononcée à la Mosquée du Petit-Saconnex.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,