Y étiez-vous? Mais surtout, avez-vous aimé?

Personnellement, j’ai été enchantée. Malgré la pluie le ciel nous a offert une accalmie permettant à la cérémonie officielle et au concert de Erica Stucky de se dérouler normalement. La Fête du 1er Août fut belle. Joyeuse. Les enfants ont pris d’assaut les jeux et les animations, le manège à propulsion parentale et l’atelier de décoration de boîte à meuh. Les adultes ont plutôt été attiré-e-s par les initiations de lutte à la culotte. Avouez que voir des femmes et des hommes se rouler dans la sciure au Parc des Bastions n’est pas très ordinaire. On peut se prendre vite au jeu, comme le montre l’intérêt suscité par ce sport national très majoritairement pratiqué en Suisse alémanique.

Quoi de plus naturel, le 1er Août, de mettre la danse folk et le duo de cors des Alpes à l’honneur. Les Genevoises et les Genevois ont été ravi-e-s. Nous avions l’intention de renforcer la relation personnelle à la “suissitude”. Invité d’honneur, le Canton du Tessin a en été l’un des traits d’union. Genève et le canton italophone sont unis par leur latinité mais aussi par la place particulière qu’ils occupent au sein de la Confédération en tant que régions limitrophes. Je remercie Ticino Turismo d’avoir contribué à la réussite de la fête avec son délicieux risotto, ses vins et les clowns de l’école Dimitri.

Nous avions surtout l’intention de renforcer l’esprit patriotique de la Fête nationale. Pour cela, nous avons “revisité” la souveraineté populaire. Aujourd’hui, c’est le « Monde paysan », dans sa diversité et sa solidarité, qui incarne le mieux la redéfinition de la souveraineté – autour de l’idée de souveraineté alimentaire – donnant des solutions concrètes et locales pour une régulation de la mondialisation.

De plus, comme mon année de mairie a pour fil rouge « la rencontre » et notamment la rencontre entre les internationaux de Genève et les résident-e-s installés depuis plus longtemps, nous avons invité très largement le corps diplomatique et consulaire ainsi que les représentants des Organisation internationales et multilatérales. Avec un invité surprise « le Bénin » qui fête, non seulement comme nous, le 1er août, sa fête nationale, mais qui, cette année fête les 50 ans de son indépendance, comme de nombreux autres pays africains qui nous ont rejoint au Parc des Bastions.

Pour celles et ceux qui ont écouté mon discours, rien de tout cela n’est nouveau. Ensuite, après le spectacle lumineux intitulé le Rêve d’Herbert, le feu de joie a été allumé. La fête s’est poursuivie avec un concert d’Erika Stucky, spécialiste du yodel tendance rock. Une fête réussie!

Retrouvez toutes les images de l’événement sur Flickr.

Et vous qu’en avez-vous pensé?

Allumage du feu de joie

Allumage du feu de joie

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,