Le règlement pour le logement social peut à nouveau être entièrement appliqué. Les élues et élus municipaux ont débloqué lundi soir ce dossier après des mois d’atermoiements. Je suis évidemment très soulagée par cet heureux épilogue qui permettra de traiter les près de 300 dossiers attendant une baisse de loyer aujourd’hui en suspens. Je ne reviendrai pas sur cette phase de blocage, ponctuée de mouvements d’humeur et de convulsions politiciennes. C’est du passé. Je tiens juste à rappeler que le nouveau système fixe des conditions plus justes et transparentes pour la location de logements à caractère social de la Ville Genève. Un loyer en fonction du revenu, la prise en compte de la fortune, quoi de plus juste quand on parle de logement social!

Au cours de la semaine qui s’achève, l’épineuse question de la méthode de calcul des loyers est logiquement revenue dans les colonnes des journaux. Le Temps a rappelé les dérives qui avaient entaché le fonctionnement du service avant mon arrivée. La “complaisance dans l’attribution des logements sociaux”, le “favoritisme” ou l’ “opacité” dénoncée dans l’article datent d’une autre époque. Aujourd’hui, une commission indépendante attribue les loyers. Comme je l’ai affirmé au journal de Léman Bleu, “je mets au défi quiconque de prouver qu’il y a eu un quelconque passe-droit durant cette législature”. Pour le reste, voici une courte revue de presse sur le logement social en Ville de Genève.

Gérance immobilière municipale: les élus relancent la machine, Le Courrier, 1 juillet 2010

Le Journal, Léman Bleu, 28 juin 2010

Enquête sur les dérives du logement social, Le Temps, 28 juin 2010 Aperçu

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , ,