Le feu est toujours très vif dans l’affaire Woerth-Bettencourt. Pressé d’éteindre l’incendie, Nicolas Sarkozy a rallumé la curiosité du public. Pas un jour ne se passe sans que les médias ne fassent de nouvelles révélations. Jusqu’où ira ce scandale? Deux enquêtes préliminaires ouvertes par le Parquet de Nanterre ont de quoi nourrir un nouveau déballage médiatique.

Jusqu’ici, on a appris que la fortune personnelle de Liliane Bettencourt, héritière de l’Oréal et employeur de la femme de l’ancien ministre du Budget Eric Woerth, était gérée par un avocat d’affaires établi à Genève, près de l’Hôtel d’Angleterre. Deux comptes bancaires auraient été découverts à Genève et à Vevey. De la complicité de fraude fiscale au financement illégal d’un parti, l’UMP, les motivations de l’enquête ne sont pas à prendre à la légère. Quatre gardes à vue ont été notifiées. On est bien loin d’un banal feuilleton estival tapageur.

Vu de Suisse, des questions se posent. La justice helvétique va-t-elle lever le secret bancaire? Par ricochet, faut-il remettre le dossier du financement des partis suisses au centre du débat politique? Pour mémoire, en Suisse, nous ne connaissons pas de règles à ce sujet. Encore récemment, la Constituante genevoise a refusé d’inscrire une disposition allant vers plus de transparence dans son projet.

Une seule chose paraît certaine: avec l’affaire Woerth-Bettencourt, le journalisme d’enquête fait son grand retour en France. Comme le montre la revue de presse ci-après, des journalistes romands ont également donné une importante contribution à la recherche de la vérité.

Lien valaisan dans l’affaire Bettencourt, Le Temps, 16 juillet 2010

Affaire Bettencourt : un témoins valaisan en garde à vue à Paris, Tribune de Genève, 16 juillet 2010

Les affaires Woerth continuent d’empoisonner le gouvernement, Tribune de Genève, 15 juillet 2010

Le couple Woerth à nouveau malmené par la presse française, Le Temps, 15 juillet 2010

Le passé sulfureux de l’Oréal, Le Courrier, 15 juillet 2010

Florence Woerth aurait postulé auprès de deux banques suisses, Tribune de Genève, rédaction online, 14 juillet 2010

Affaire Woerth : les révélations continuent, Le Temps, 14 juillet 2010

Acculé, Nicolas Sarkozy assène ses vérités, Le Temps, 13 juillet 2010

Le banquier de Bettencourt est un avocat genevois, Tribune de Genève, 9 juillet 2010

Court répit pour Nicolas Sarkozy, Le Courrier, 9 juillet 2010

L’Elysée rattrapé par l’affaire Woerth, Le Temps, 7 juillet 2010

Un « Genevagate » menace Mme Bettencourt et les Woerth, Tribune de Genève, 2 juillet 2010

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , , ,