Vous le savez,  l’ancien conseiller fédéral Joseph Deiss a accédé à la présidence de l’Assemblée générale des Nations Unies. Je tenais à le féliciter. Voici ma lettre:

Monsieur le Président,

En ma qualité de Maire depuis le 1er juin 2010, je vous adresse, au nom du Conseil administratif de la Ville de Genève, nos plus chaleureuses félicitations pour votre accession à la présidence de l’Assemblée générale de l’ONU.

J’aimerais également vous communiquer notre fierté et notre émotion à voir l’un de nos concitoyens élu par la communauté internationale à une fonction aussi élevée, huit ans seulement après que – sous votre impulsion et votre détermination – la Suisse adhérât à l’ONU.

Votre nomination par le Groupe dit « occidental », alors que la concurrence européenne était plus que vive et organisée, démontre la reconnaissance de votre mérite personnel et couronne la crédibilité, le savoir-faire et l’indépendance de la diplomatie suisse, notamment en matière de multilatéralisme et de médiation internationale.

A travers vos qualités de rigueur et de modestie, ce sont des compétences toutes helvétiques qui sont mises aujourd’hui à l’honneur et nous vous en savons gré.

Comme titrait par boutade un quotidien romand vendredi dernier, vous voilà « président du monde », un monde qui a aussi choisi Genève comme un lieu privilégié de la conception et de la mise en œuvre de la gouvernance mondiale.

Avec votre élection, c’est une page importante qui s’ouvre donc pour notre Ville, car nous avons la conviction que vous saurez mettre en valeur les qualités intrinsèques de Genève dans le choix des orientations que vous impulserez au sein des Nations Unies. Votre élection est un grand jour pour Genève et pour la Suisse et nous saurons être à la hauteur des missions qui nous incomberont.

En tant que Maire de la Ville, et en charge du dossier de la « Genève internationale », je souhaiterais vous inviter à votre convenance, non seulement pour vous entendre sur la manière dont la Ville de Genève pourrait améliorer son image et sa politique en tant que « ville hôte » des Nations Unies, mais également pour que nous réfléchissions ensemble à la manière de célébrer simplement et dignement votre élection.

En vous souhaitant plein succès dans l’exercice de vos nouvelles fonctions, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de très haute considération.

Sandrine Salerno

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Mots clefs: , , ,